';
side-area-logo
Le recyclage des panneaux solaires

Les panneaux solaires sont-ils recyclables ?

Alors que de nombreuses idées reçus persistent concernant la teneur écologique du photovoltaïque. Il existe encore beaucoup de personnes qui se posent la question. Les doutes mettent en cause les méthodes de recyclage des panneaux solaires ou le fait qu’ils soient réellement recyclés.

Alors pour en finir avec les préjugés liés au recyclage des panneaux solaires, TECWATT vous dit tout sur le recyclage de la filière et son organisation.

 

Avec l’essor du photovoltaïque depuis 2010, nombreux sont ceux qui remettent en cause la notion écologique du panneau solaire. Ces derniers assurent que d’ici quelques années ce seront des milliers déchets à traiter et que la France n’est pas préparée à cela. Une première idée qui s’avère véridique, puisque désormais plus de 11 GWh d’installations photovoltaïques ont été installés. On s’attend donc à voir augmenter drastiquement le nombre de panneaux en fin de vie d’ici 10 à 15 ans. Puisqu’on le rappelle un panneau de bonne qualité à une durée de vie comprise entre 25 et 30 ans minimum, hors casse et défaut.

 

Recyclé par qui ?

Mais pour ce qui est du futur, la France a su prévoir et s’organiser. En effet depuis 2017, la collecte et la transformation des panneaux usagés a été attribué à PV Cycle. Une ONG européenne lancée en 2007 et dédiée aux initiatives écologiques dans le secteur du photovoltaïque. Avec l’aide de Veolia, PV Cycle est désormais présent sur l’ensemble du territoire français. Ils s’occupent donc de la collecte, de la séparation des matériaux, de la transformation puis de leur réinjection sur les marchés. En 2021, au terme d’un accord national qui leur assure le monopole de cette activité jusqu’à terme. Le groupe prévoit de transformer plus de 4000 tonnes de panneaux en 4 ans.

 

Comment est-il recyclé ?

On entend souvent que les panneaux ne sont pas recyclables. C’est une affirmation fausse puisque les panneaux ne sont pas encore entièrement recyclables certes. Cependant ils le sont désormais à 94,7% selon PV Cycle qui affirme pouvoir valoriser la majeure partie des composants.

Un panneau est composé :

  • d’aluminium, recyclable à l’infini
  • de verres qui facilement réutilisable également
  • de connexions en cuivre ou argent, séparés chimiquement avant d’être fondu puis réutilisé
  • de silicium cristallin, que l’on peut réutiliser jusqu’à quatre fois
  • et de plastiques

 

Aucun de ces matériaux ne fait parties des terres rares si difficile à transformer. Tous les matériaux sont donc recyclables hormis le plastique des panneaux pour lequel il n’existe pas encore de solution de transformation.

 

Combien ça coûte ?

Pour un particulier, les recyclages sont financés par l’éco participation sur l’achat de panneaux photovoltaïques. Le coût de l’éco participation varie en fonction de la taille et du poids des panneaux et elle est d’en moyenne 70 cts par panneau. Cette décision a été prise par un comité dédié au photovoltaïque et représentant les différents acteurs.

 

 

Comment enlever ses panneaux solaires ?

L’arrêté du 9 mai 2017 clarifie les démarches pour les propriétaires d’installation qui souhaiterait retirer des panneaux.

 

Il précise que « le producteur est tenu de récupérer les éléments de son installation (système photovoltaïques et éléments assurant la transmission et la transformation du courant électrique) lors du démantèlement et à les confier à un organisme spécialisé dans le recyclage de ces dispositifs. Le cas échéant, il acquitte les frais de recyclage demandés par cet organisme ».

 

Le terme producteur désigne le producteur d’électricité, par conséquent, le propriétaire des panneaux solaires. Concrètement, les frais de changement sont à votre charges, vous pouvez le faire vous-mêmes. Mais lorsque vous passez par un installateur Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour remplacer vos panneaux. Ce dernier aura pour obligation de déposer les panneaux changés dans un point de collecte.

 

Laurent Dolivet